La terminologie de la géoingénierie marine. Une contribution au projet IATE-CvT (in French)

Pour la première fois mentionnée dans la politique en 1965 par le comité consultatif scientifique du président des États-Unis, la géoingénierie (ou : ingénierie climatique) est une préoccupation relativement nouvelle. Plus de cinquante ans plus tard, le sujet reste néanmoins une topique controversée. La question reste : jusqu’où peut-on intervenir dans le climat afin de contrebalancer le changement climatique d’origine anthropocène ? La géoingénierie fait référence aux techniques développées pour lutter contre le changement climatique en supprimant les gaz à effet de serre de l’atmosphère de l’un côté et de l’autre en augmentant la quantité de lumière solaire réfléchie vers l’espace à partir de la terre et des océans (Shepherd, J. G. 2009). C’est un domaine actuel qui peut éventuellement impliquer chacun sur terre. Le domaine se trouve au cœur de nombreux sommets internationaux (p. ex. le COP21 de 2015 à Paris) et suscite non seulement des questions au niveau de la technologie, mais également au niveau éthique (jusqu’où peut-on altérer la nature ?), politique (protocole de Kyoto, 1997), philosophique (« on est Dieu »), sociologique (les conséquences pour les habitants), biologique (les conséquences pour les espèces) et économique (qui paye ?). Comme la géoingénierie est une préoccupation relativement nouvelle, la terminologie internationale laisse encore à désirer. Le domaine étant en pleine voie de développement, les scientifiques du domaine ne se préoccupent guère avec les mots qu’ils appliquent. Reste la tâche aux terminologues de décrire, nommer et normer les termes. Dans ce travail sont traités dix termes venant de la géoingénierie marine. Les termes ont été rencontrés dans des publications scientifiques anglaises, puis décrits en anglais, français et néerlandais de manière à les intégrer dans les bases de données terminologiques IATE et la base terminologique du Centrum voor Terminologie (CvT ; Centre pour Terminologie).

Schipper R., 2018. La terminologie de la géoingénierie marine. Une contribution au projet IATE-CvT. MSc thesis, Ghent University. 164 pp. Thesis.

0 Responses to “La terminologie de la géoingénierie marine. Une contribution au projet IATE-CvT (in French)”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.




Subscribe to the RSS feed

Powered by FeedBurner

Follow AnneMarin on Twitter

Blog Stats

  • 1,306,949 hits

OA-ICC HIGHLIGHTS

Ocean acidification in the IPCC AR5 WG II

OUP book