Acidification des océans – établir la vérité scientifique et éveiller les consciences (in French)

Les océans s’acidifient avec l’augmentation du CO2 dans l’atmosphère. C’est aujourd’hui une certitude, mais peut-on en évaluer les conséquences sur les écosystèmes marins ? Peter Brewer, scientifique à l’origine du projet FOCE* au Monterey Bay Aquarium Research Institute (MBARI), en Californie, explique pourquoi il est urgent d’obtenir des données scientifiques solides en la matière.

Comment le projet FOCE est-il né ?

Je suis chimiste de formation. Sachant que le CO2 présent dans l’atmosphère est en partie absorbé par les océans, j’ai supposé, il y a quelques années, que l’augmentation des rejets de CO2 pouvait modifier la chimie des eaux marines jusqu’à un point encore jamais vu.

La recherche en physique, en chimie et en biologie des océans corrélée à l’augmentation du niveau de CO2 est restée basique pendant l’essentiel du XXe siècle ; probablement à cause du fait que c’est un milieu qui est resté stable durant des milliers d’années. Aussi avons-nous très peu de données sur toutes les variables océaniques associées à la hausse du CO2. Il nous faut donc développer la recherche. Lorsque nous avons fait les premières expériences d’enrichissement de CO2 dans les grandes profondeurs de l’océan, calquées sur les expériences menées sur terre, cela semblait techniquement irréalisable, et certainement fou ! Mais au final ces résultats préliminaires ont effectivement pointé le fait, auprès des scientifiques et du grand public, que le la vie marine pourrait être impactée.

Néanmoins, il fallait des données scientifiques irréfutables pour envisager les conséquences à long terme sur la vie marine plus près de nos côtes. De là nous avons imaginé le projet FOCE : utiliser l’océan comme un laboratoire naturel, en simulant très précisément l’augmentation du CO2 dans un écosystème et en en étudiant les conséquences.

Peut-on déjà prévoir ce qui va se produire dans les années à venir ?

Les grands changements dans l’océan vont être la température, la teneur en oxygène et en CO2. Des changements qui ont commencé à affecter sa chimie et sa physique. Or les êtres vivants se développent dans des conditions bien déterminées. Ils n’ont qu’une fenêtre étroite pour vivre, une combinaison de pression, de température, d’oxygène et d’abondance de nourriture. Des déplacements de populations sont déjà observés. On peut d’ailleurs imaginer que certaines zones seront plus affectées que d’autres. Ainsi, le réchauffement aura probablement plus d’impact dans les eaux froides de l’Arctique que dans les mers chaudes. Avec ces évolutions rapides, les règles que nous connaissions ne s’appliquent plus. Alors que nos frontières nationales restent fixes, la vie sous-marine se déplace, modifiant la pêche et défiant notre assurance de pouvoir toujours compter sur ces ressources. C’est bien pourquoi il est urgent d’en étudier tous les paramètres.

Qu’espérez-vous avec les premiers résultats des mesures ?

Éveiller les consciences ! Les gens ne croient que ce qu’ils voient. Nous avons réalisé qu’il fallait utiliser nos résultats pour informer la société. Apparemment c’est encore insuffisant de dire que les océans absorbent un quart du CO2 rejeté par les activités humaines, soit 1 million de tonnes de CO2 par heure ! C’est énorme, mais à plus long terme, on estime que 85 % du CO2 émis par les activités humaines seront dissous dans les océans. Cela promet un dérèglement total de tous les écosystèmes.

En pratiquant une discipline expérimentale, dont les résultats sont factuels, nous obligeons les politiques à empoigner la réalité et à en anticipe les conséquences. C’est très utile !

* FOCE : Free Ocean Carbon Dioxide Enrichment (FOCE)

BNP Paribas Foundation Climate Initiative, 19 April 2013. Article.

0 Responses to “Acidification des océans – établir la vérité scientifique et éveiller les consciences (in French)”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.




Subscribe to the RSS feed

Follow AnneMarin on Twitter

Archives

Powered by FeedBurner

Blog Stats

  • 1,450,906 hits

OA-ICC HIGHLIGHTS

Ocean acidification in the IPCC AR5 WG II

OUP book